Catalogue

 

 

Du même auteur :

Les Beaux Jours d'Aranjuez

Une année dite au sortir de la nuit

 

Écoutez Peter Handke parler de ses livres publiés au Bruit du temps :


Toujours la tempête

Peter Handke   

Peter Handke, Toujours la tempete

Immer noch Sturm, publié en allemand en 2010, s’inscrit dans la continuité des grands récits au souffle épique – à la John Ford – écrits par Handke ces dernières années. Mais, comme l’écrit un critique de l’influent Neue Zurcher Zeitung, ce texte peut aussi apparaître « comme la fin d’une ligne qui passe par son précédent coup de génie, Le Malheur indifférent, et son meilleur roman à ce jour, Le Recommencement ».

Ce texte, d’une exceptionnelle qualité littéraire à laquelle rend justice la traduction d’Olivier Le Lay, est construit comme une succession de monologues alternés où interviennent sept personnages : le narrateur (« moi ») qui se présente comme un vieil écrivain, auquel Handke prête de nombreux traits de sa propre biographie, la mère, les grands-parents maternels, les trois frères et la sœur de la mère.

Le narrateur va à la rencontre des personnages qui surgissent du passé et racontent leur histoire, depuis 1936, chaque voix conservant sa singularité. Récit d’une tragédie familiale – deux des trois oncles maternels sont morts pendant la guerre – c’est aussi l’épopée d’un peuple, le peuple slovène, emblématique des éternels perdants de l’Histoire, de sa résistance à l’occupation nazie et à la germanisation, et une nouvelle réflexion de l’auteur sur ses origines et sa propre biographie.

Joué au théâtre, la première a eu lieu au festival de Salzbourg en août dernier. Depuis, la mise en scène de Dimiter Gottscheff a été reprise avec un grand succès à Hambourg et à Berlin, et a valu tout récemment à Handke le prestigieux prix Mulleim qui récompense, en Allemagne, le meilleur auteur dramatique de l’année

 

« Un livre fabuleux, l’un des meilleurs dans l’œuvre du poète »

Ulrich Weinzierl, Die Welt.

« Le plus beau texte que Handke ait jamais écrit… La force de la pièce réside dans la langue, dans le ton, la manière dont les gens parlent, se réjouissent ou disent leur douleur… »

Hans Höller, Der Standard.

 

Peter Handke au Bruit du temps

Cette année 2012, trois textes de Peter Handke au Bruit du temps : Les Beaux Jours d’Aranjuez, pièce parue au printemps, jouée avec succès à Vienne et qui fera l’ouverture de la saison au théâtre de l’Odéon ; Toujours la tempête (Immer noch Sturm), texte pour lequel Handke vient d’être élu meilleur auteur dramatique de l’année  ; Une année dite au sortir de la nuit, recueil de phrases surgies au sortir du sommeil.



revenir en haut de page


Traduction de l'allemand

par Olivier Le Lay


Format : 135 x 205
160 pages • 22 euros

 

ISBN : 978-2-35873-045-7
Mise en vente : 22 octobre 2012