Auteur


Georges Séféris     

 

Georges Séféris en 1953

Georges Séféris, né à Smyrne en 1900, fait des études de droit à Paris, où il s’imprègne de culture française (Valéry, Gide). Il est terriblement marqué par « la grande catastrophe » de 1922 qui entraîne pour la Grèce la perte de l’Asie mineure (et donc de son pays natal). Toute son œuvre poétique – nourrie aussi bien aux sources antiques qu’à la poésie moderniste d’un T.S. Eliot (qu’il traduira en grec) – méditera sur cette perte aussi bien que sur celle du prestigieux passé d’un pays aux statues brisées, dont les habitants sont condamnés à un douloureux exil. Il recevra le prix Nobel de Littérature en 1963.


revenir en haut de page