Catalogue

 

Télécharger la table des matières

 

 

Volumes I, II, IV et V

Étreintes aux champs

L'Officier prussien

La Femme qui s'enfuit

La Vierge et le gitan

 

Du même auteur

Croquis étrusques

Matins mexicains

 


Chère, ô chère Angleterre
et autres nouvelles
D. H. Lawrence   

D.H. Lawrence, Chère, ô chère Angleterre

Ce tome III de nos Nouvelles complètes est le deuxième recueil de nouvelles publié par Lawrence à New York à l’automne 1922 – il venait de s’installer avec sa femme Frieda au Nouveau-Mexique. Sous son titre, ironique à demi, le recueil peut rétrospectivement apparaître comme un adieu à une Angleterre qu’il a définitivement quittée et à laquelle il ne croit plus. La nouvelle titre, qui se clôt sur une agonie, annoncerait la mort d’un monde qui n’ose pas affronter la vraie vie.

La plupart de ces textes ont pour cadre l’Angleterre, et sont intimement liés à la guerre et à ses répercussions, bien que de manière le plus souvent indirecte. On y apprécie bien sûr le talent narratif et descriptif de Lawrence, mais également sa finesse d’analyse qui transparaît sous l’apparente simplicité des récits. D’une écriture souple, toute en nuances subtiles, où entrent continuellement en jeu l’instinct et l’inconscient, Lawrence dépeint par vagues, à traits rapides et sensibles, toute la gamme des émotions, et la passion dévastatrice qui naît inéluctablement de cet antagonisme qui caractérise les relations entre hommes et femmes. Il excelle à rendre vivante l’âme humaine avec la plus grande intensité, et, toujours, un sentiment inquiétant de catastrophe imminente.

Le volume contient les dix nouvelles du recueil proprement dit : « Chère, ô chère Angleterre », « Vos tickets, s’il vous plaît », « L’aveugle », « Monnaie de singe », « Un paon en hiver », « Hadrian », « Samson et Dalila », « Le sentier des primevères », « La fille du maquignon », « Un comble » – et quatre nouvelles non recueillies écrites à la même période : « Le piège mortel », « Le dé à coudre », « Adolf » et « Rex ».

 

Les nouvelles éditions de D.H. Lawrence au Bruit du temps

Notre projet de publier dans l’ordre chronologique, et dans une traduction entièrement nouvelle due à Marc Amfreville (prix de traduction Maurice Edgar Coindreau en 2005), l’ensemble des nouvelles de Lawrence telles qu’elles ont été scrupuleusement éditées dans les volumes de la monumentale « Cambridge Edition of the Works of D. H. Lawrence », avec leur appareil critique très précieux, se poursuit avec ce troisième volume consacré aux nouvelles des années 1913-1922. Il vient compléter le recueil Étreintes aux champs et autres nouvelles, paru en 2009, et L'Officier prussien et autres nouvelles, paru en 2011.

Un accueil très favorable a été réservé depuis 2010 à la parution de notre nouvelle édition illustrée des Croquis étrusques, dans une traduction entièrement nouvelle due à Jean-Baptiste de Seynes. Nous publions cette année une nouvelle édition illustrée des Matins mexicains, par le même traducteur.

revenir en haut de page


Nouvelles complètes, III

 

Nouvelle traduction de l'anglais

par Marc Amfreville

 

Texte et appareil critique

de l'édition de Cambridge

Format : 135 x 205
400 pages • 24 euros

 

ISBN : 978-2-35873-040-2
Mise en vente : 24 avril 2012